Accueil>Le Projet>comment?

 

LA CONCEPTION DU PROJET

 

     

     Ce qui fait l'originalité de ce cédérom, c'est l'organisation de travail qui a été mise en place pour sa conception. Comme il s'adresse à des scolaires, on ne pouvait pas imaginer de le concevoir sans y associer des enseignants, pour leur expertise en pédagogie. Il fallait également s'assurer de l'exactitude des informations contenues dans le cédérom, et donc avoir recours à l'expertise technique de spécialistes des risques traités.

      PUBLICUM, l'Agence de communication multimédia en charge du projet a donc constitué un G.S.P. (Groupe Scientifique et Pédagogique), dont les membres, enseignants et experts techniques, ont été associés au projet, depuis sa conception jusqu'aux tests sur le terrain.
Pour animer ce GSP, PUBLICUM s'est fait assister du Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (C.C.S.T.I.) de Grenoble, qui bénéficiait déjà d'une grande expérience en matière de conception d'outils multimédia pédagogiques.


     PUBLICUM a mis en place cette organisation opérationnelle du projet, qui peut être résumée comme suit :

- Un comité de direction, constitué des représentants des commanditaires (SPIRAL et CIRIMI) qui valide les décisions à prendre
.

- Un Groupe Scientifique et Pédagogique (G.S.P.), noyau dur permanent constitué de 11 enseignants (primaire, collège et lycée) des académies de Grenoble et Lyon, d'un expert par risque traité, du C.C.S.T.I. (Centre de Culture Scientifique et Industrielle Rhône-Alpes) et de PUBLICUM. Il produit la matière nécessaire à la réalisation du cédérom.

- Un comité de rédaction multimédia constitué de représentants de l'IRMa, du C.C.S.T.I. et de PUBLICUM et d'un représentant du comité de Direction. Il synthétise et peaufine la mise en forme du travail produit par le G.S.P.

- Une direction des ressources iconographiques et documentaires : l'IRMa, qui documente le travail du GSP, fournit et centralise les ressources pertinentes et s'assure de la validité des sources des informations.

Financement du cédérom :
     Le budget s'étale sur les deux exercices budgétaires 2001 et 2002. La participation du ministère de l'Environnement, des Conseils Généraux du Rhône et de l'Isère, du Conseil Régional, du Grand Lyon, de Grenoble Alpes Métropole, des industriels Seveso du Rhône et de l'Isère, de la Commission Locale d'Information de la centrale de Saint Alban - Saint Maurice et d'EDF a été sollicitée.

Haut de page
[-Accueil-Le Projet-La Démonstration-Les Consignes-]